Actualités

SpotMini : le chien robot sans tête disponible en 2019

Ecrit par Stan

L’ancienne société robotique de Google, Boston Dynamics, annonce qu’un quadrupède de 30 kg sera disponible à l’achat pour un prix encore inconnu.

Une sortie prévue en 2019

Boston Dynamics, célèbre pour ses automates humanoïdes et canins avancés, a annoncé qu’elle commencera la vente de son robot sans tête SpotMini l’année prochaine.

Lors d’une conférence sur la robotique en Californie, le fondateur de l’entreprise, Marc Raibert, a annoncé que le SpotMini (qui est un peu flippant, il faut bien l’avouer), était actuellement en pré-production et qu’il était prévu pour une production à grande échelle et une disponibilité générale à partir du milieu de l’année 2019.

Le quadrupède de 30 kg peut fonctionner jusqu’à 90 minutes entre les charges et est capable d’être conduit de manière semi-autonome, mais aussi de naviguer de manière totalement autonome à l’aide de ses caméras.

« Le développement du SpotMini a été motivé par la pensée de quelque chose qui pourrait aller dans un bureau ou un endroit accessible à des fins professionnelles, ou un foyer éventuellement « , a déclaré Raibert lors d’une conférence à l’université de Berkeley.

Le châssis principal du robot est équipé d’une batterie à déconnexion rapide, de 2 caméras à l’avant, de caméras latérales et d’une caméra arrière, mais il peut également être équipé d’une série d’accessoires sur le dessus, dont un bras articulé.

D’autres entreprises pourront développer des systèmes à monter sur le SpotMini pour différentes applications, mais Raibert a dit que Boston Dynamics travaillait déjà sur quelques systèmes intéressants.

Des applications industrielles avant tout

Les robots de sécurité à roues sont déjà très populaires, avec des résultats cependant mitigés. Raibert pense que les robots sur roues ne peuvent aller aussi loin et que les modèles avec des « jambes ». Ces derniers seraient la réponse à la plupart des environnements humains.

« Il y a beaucoup d’applications pour les jambes, comme monter des escaliers dans un immeuble par exemple » dit Raibert. « Nous nous intéressons aussi au domaine de la construction. Alors que la productivité a constamment augmenté dans d’autres secteurs d’activité, dans la construction elle a très peu évolué car aucune technologie n’a vraiment été mise à contribution ».

Pas de prix annoncé pour le moment

Raibert n’a rien divulgué concernant le prix, mais étant donné que l’entreprise s’intéresse d’abord aux applications industrielles, il faudra peut être un certain temps avant que les consommateurs puissent facilement acheter ou même se payer un chien robotique sans tête.

Le propriétaire de Boston Dynamics, SoftBank, vend déjà une série de robots, dont un modèle humanoïde sur roues baptisé Pepper. Ce-dernier est disponible au Japon depuis 2014, mais il a aussi été lancé au Royaume-Uni en 2016 où il est principalement utilisé comme réceptionniste de bureau.

Alors que Pepper a plutôt une allure bienveillante et sympathique, il faut avouer que les déplacements et l’attitude agressive du SpotMini pourrait causer plus de problème lorsqu’il est relâché dans l’environnement de bureau ou sur un chantier. On vous laisse juger par cette vidéo…

A propos de l'auteur

Stan

Laisser votre commentaire